Obtenir un rendez-vous en France Obtenir un rendez-vous au Canada Obtenir un rendez-vous au Royaume Uni
Accueil gay   Partager ce contenu sur mon réseau social   Coup de coeur   Vous êtes ici : Rencontre > Montpellier >
Choisissez votre type d'homme : Jeune - mature - minet - branché - cool - chaud - sportif - musclé - intelligent - cultivé

Ils n'attendent plus que toi :

Guide gay de Montpellier :

 

Plus d'infos sur Montpellier :

Montpellier (en occitan Montpelhièr) est une ville française, chef-lieu de l’Hérault et de la région Languedoc-Roussillon. Montpellier se situe entre Nîmes et Béziers.

La ville se situe à 10 km de la mer Méditerranée (Palavas-les-Flots) par voie express et à 75 km du point montagneux le plus proche (Mont Aigoual, situé dans le département du Gard).

Pour la placer géographiquement par rapport à ses grandes consœurs, Montpellier est à 54 km de Nîmes (Gard), 168 km de Marseille (Bouches-du-Rhône), 248 km de Toulouse (Haute-Garonne), 305 km de Lyon (Rhône) et 347 km de Barcelone (Espagne).

Elle est également à 750 km de Paris. Aujourd'hui huitième ville de France par sa population intra-muros et troisième ville française de l'axe méditerranéen (derrière Marseille et Nice), elle est l'une des rares villes de plus de 100 000 habitants dont la population a augmenté de façon ininterrompue depuis une cinquantaine d'années.

Elle a plus que doublé sur cette période pour atteindre 244 300 habitants au 1er janvier 2005 selon l'estimation de l'INSEE. Montpellier a une topographie assez torturée bien qu'elle soit très proche de la mer. On pourrait penser que la ville est plutôt plate. Il n'en est rien, bien que son point culminant soit seulement à 57 m à la place du Peyrou (ancienne place royale où trône la statue de Louis XIV). Montpellier étant construite sur une colline (Lo Clapas), certaines rues sont à forte dénivellation.

Montpellier est située entre deux cours d'eau : le Lez à l'est, et la Mosson à l'ouest. Son paysage est surtout marqué par le pic Saint-Loup, situé à 25 kilomètres au nord de la ville et visible depuis la promenade du Peyrou et depuis la terrasse du toit du Corum.

 


Avec la création de nouveaux quartiers à l'est puis au sud du centre-ville (successivement Antigone, Richter puis Port Marianne), et sous l'impulsion de Georges Frêche, qui a déclaré en 1977 vouloir faire de Montpellier la façade maritime entre Gênes et Barcelone, Montpellier est progressivement « tirée vers la mer ». Le territoire communal, d'une superficie de 5 688 hectares, malgré une urbanisation galopante, est urbanisé environ aux 3/5.

Le reste du territoire communal est composé d'espaces verts, d'espaces naturels protégés (Rives du Lez, Réserve zoologique Lunaret et Bois de Montmaur) et de zones agricoles. Environ 180 hectares de terrains sont encore à dominante agricole, principalement plantés en vignes. Ses principales localisation sont à l'Est (Montaubérou, Valédeau, Flaugergues), au Sud de l'autoroute A9 (Méjanelle, Mogère, Première écluse), Au Nord (Plan des 4 seigneurs), à l'extrème Sud (Petit Grès), et à l'Ouest (Château-Bon, Bionne, Rieucoulon).

Un premier âge d'or Au début du XIIIe siècle, la dynastie des Guilhem s'achève par le rattachement de Montpellier à la couronne d'Aragon.

Cette situation nouvelle, inaugurée par une Charte des Coutumes et Libertés - 1204 -, entraînera l'instauration d'une administration quasi-républicaine, le Consulat.

La vente de Montpellier au royaume de France en 1349, coïncidant avec l'apparition de la Grande Peste, annonce la venue de temps difficiles, qu'aggravent les raids des Grandes Compagnies. Montpellier connut alors une période de déclin relative entre le XVe et le XVIe siècle, période interrompue sporadiquement par l'installation de Jacques Cœur en 1440, et par la fixation de la Cour des Aides et de la Chambre des Comptes.

 


Les XVII et XVIIIèmes siècles La paix revenue, Montpellier, grâce à l'installation d'officiers royaux, acquit le rôle de capitale administrative du Languedoc. C'est le départ d'une nouvelle vitalité : en deux siècles, la ville se transforme en un gigantesque chantier.

Outre les nombreux hôtels particuliers, témoins du rang social élevé de leurs propriétaires, on entreprend la construction d'édifices cultuels (couvent des Visitandines, église Saint-Denis, Pénitents Blancs...), militaires (citadelle, casernes...) et publics (théâtre, hôpital général, amphithéâtre d'anatomie...). Le paysage urbain évolue avec l'aménagement de promenades (place royale du Peyrou, Esplanade) et de la place de la Comédie, lieu de passage inévitable, localement surnommé l'Œuf. Le règne de la vigne.

Le climat de Montpellier est typiquement un climat méditerranéen. Il en découle des précipitations plutôt rares mais violentes, principalement entre septembre et début mars. Au contraire, l'été est souvent très sec, voire aride, avec seulement quelques précipitations en août liées aux orages.

Contrairement à une idée répandue, il ne pleut pas moins à Montpellier qu'à Brest, mais les précipitations sont beaucoup plus concentrées.

Le taux d'ensoleillement journalier moyen est de 7h22, très largement supérieur à la moyenne française de 4h46[1]. La température annuelle moyenne est de 14.2°C, supérieure à la moyenne nationale de 12.2°C.

 


Le développement de la viticulture au XIXème siècle favorisa l'acquisition de fortunes considérables. Cet atout économique permit de relancer la dynamique de la ville, dont les bénéfices se traduisirent par un nouvel élan urbanistique, directement inspiré du modèle parisien.

Les travaux de percement et de redressement des rues, l'édification du Palais de Justice, des églises Sainte-Anne et Saint-Roch, du temple protestant néo-roman, de la gare, la reconstruction du théâtre témoignent encore de cette période faste. L'apparition du phylloxéra et plus tard les crises de surproduction viticole, sonnèrent le glas de la prospérité de Montpellier pour quelques décennies.

Inscription immédiate au site de rencontre gay

Recherche par ville : Paris - Marseille - Lyon - Toulouse - Nice - Nantes - Strasbourg - Montpellier - Bordeaux - Lille - Rennes - plus de villes > Villes de France